Tumblelog by Soup.io
Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

March 06 2015

11:22
Daniel Schneidermann et Safran : les ravages de l’à-peu-près journalistique
11:09
Peut-on mourir de frayeur à cause de la réalité virtuelle ?
09:58
Comment on devient « rouge-brun » pour Quatremer
06:10
« Oups, nous sommes désolés »
01:04
Flashball : un procès symbolique, autour d’une vidéo de Rue89
01:00
Voici la liste des 10 articles les plus lus sur Le Figaro.fr [06 March 2015]

March 05 2015

22:27

Régionales : Marine Le Pen «a très envie» de se lancer dans le Nord

LE SCAN POLITIQUE - La présidente du FN hésite malgré tout car la fusion de la région Nord-Pas-de-Calais avec la Picardie s'annonce complexe, et le calendrier du scrutin pourrait interférer avec l'élection présidentielle.






22:24

Valls appelle les élites à se mobiliser contre le FN

En meeting en Haute-Vienne, le premier ministre a dénoncé «un endormissement généralisé».
22:21

L'OLP prête à suspendre la coordination sécuritaire avec Israël

Un organe-clé de la direction palestinienne a réclamé jeudi soir la fin des relations avec l'État hébreu. Mais le président Mahmoud Abbas hésite encore à passer à l'acte.






21:57

Areva : S&P abaisse la note de deux crans

L'agence Standard and Poor's a abaissé jeudi de deux crans la note à long terme d'Areva, la faisant passer de BB+ à BB-, à cause d'un endettement bien plus élevé qu'anticipé en 2014, selon un communiqué.

A fin 2014, la dette nette a atteint 5,8 milliards d'euros alors que SP tablait sur 5,2 milliards d'euros. L'agence s'inquiète également d'un manque de compétitivité et de dépassements de coûts sur plusieurs gros contrats.

En outre, les tendances à moyen terme du secteur sont difficiles, estime SP, avec des clients sous pression pour contenir leurs dépenses, ce qui influe sur les prix. Certains contrats du spécialiste français du nucléaire ont également été retardés ou annulés, ce qui réduit la trésorerie.

Coûts trop élevés

"Dans cet environnement, la base de coûts d'Areva est trop élevée et les bénéfices vont sûrement être à la baisse en 2015", indique le communiqué.

Commentant le vaste plan de redressement présenté par le groupe, SP souligne qu'il ne prendra pleinement effet qu'en 2017 et s'interroge sur sa mise en oeuvre. "La masse salariale, qui représente un coût élevé de 3,5 milliards d'euros en 2014, ne pourra peut-être pas être réduite de 15% de notre point de vue", indique SP.

Areva, acculé avec une perte record en 2014 proche de 5 milliards d'euros, a annoncé mercredi un vaste plan d'économies et de cessions pour redresser ses comptes mais a remis à la mi-2015 les annonces sur le volet social et son renflouement.

La note à court terme reste inchangée à B. Ces notes sont en outre assorties d'une perspective neutre, ce qui signifie que S&P peut soit les relever soit les abaisser à moyen terme. SP prend en compte pour cette perspective "la possibilité d'une stabilisation ou d'une amélioration du profil d'Areva, liée à l'issue des discussions avec l'Etat français, les nouveaux investisseurs, et EDF".

LIRE AUSSI :
» Areva : les provisions et dépréciations provoquent une perte record
» Emmanuel Macron: «Il faut une convergence entre Areva et EDF»

21:51

Intempéries : les communes veulent que l'État participe aux frais d'hébergement d'urgence

Les plans d'hébergement d'urgence mis en place pour accueillir les «naufragés de la route» en décembre et février pèsent sur le budget des communes. Certaines entendent solliciter une aide de l'État et des mesures pour mieux éviter ce genre de situations.






21:30

Sivens : les deux options en lice pour remplacer le projet initial

Le Conseil général du Tarn doit débattre vendredi des solutions alternatives au projet de barrage initialement envisagé, et enterré par la ministre de l'Écologie Ségolène Royal.






21:09

Départementales : Le PCF accuse le ministère de l'Intérieur de brouiller les étiquettes

LE SCAN POLITIQUE - La diversité des systèmes d'alliances engagée par le Front de gauche dans les différents cantons fait que certains de ses candidats sont étiquetés «Divers gauche», ce qui réduit la visibilité de la formation politique au soir des résultats.






20:56

Cyber attaque contre le Mandarin Oriental

Une grande entreprise est une nouvelle fois victime de pirates informatiques. Le groupe hôtelier de luxe hongkongais Mandarin Oriental a annoncé jeudi une intrusion illégale dans son système de paiements par cartes bancaires en Europe et aux Etats-Unis.

Si les numéros des cartes et éventuellement les noms des propriétaires ont été volés, Mandarin Oriental affirme que les hackers n'ont pas eu accès aux codes de sécurité ni aux informations personnelles des clients.

Cette cyber-attaque porte sur un "nombre isolé" d'hôtels exploités par le groupe en Europe et aux Etats-Unis, est-il précisé dans un communiqué. "Aucun établissement en Asie n'est concerné", assure Le Mandarin Oriental qui dit conduire des tests sur l'ensemble de son réseau.

La date de l'incident non divulguée

Mandarin Oriental, qui ne donne pas la date ni la durée de l'incident, dit avoir détecté le logiciel malveillant. Il travaille avec les agences bancaires ayant émis les cartes, les autorités et les spécialistes en matière de sécurité informatique "pour s'assurer que toutes les mesures jugées nécessaires afin de protéger ses clients, ses systèmes informatiques et son portefeuille ont bien été prises".

Mandarin Oriental, qui appartient au groupe Jardine Matheson, est une chaîne qui compte une quarantaine d'hôtels dans le monde, dont 15 en Europe (Londres, Paris, Genève, Barcelone, Munich et Prague), au Moyen-Orient et en Afrique, 10 dans les Amériques et 20 en Asie. 

LIRE AUSSI :

» Ce qu'il faut savoir sur le piratage géant de Sony Pictures
» Piraté, Gemalto réaffirme la sécurité de ses cartes SIM
20:05

Nicolas Sarkozy lance une charge implacable contre François Hollande

L'ancien président de la République, en meeting à Marseille, a accusé son successeur d'avoir « semé la colère » en mentant.






19:50

Attentats/Boston: un double amputé témoigne

Un double amputé a témoigné aujourd'hui au deuxième jour du procès des attentats du marathon de Boston, se souvenant d'un homme en noir déposant un sac à dos près de la ligne d'arrivée, avant de voir un "un éclair" et entendre "trois boums". Le seul accusé, Djokhar Tsarnaïev, 21 ans, risque la peine de mort pour ces attentats qui avaient fait 3 morts et 264 blessés.

Jeffrey Bauman, qui a perdu ses deux jambes dans l'explosion, était venu le 15 avril 2013 encourager son amie qui courait le célèbre marathon. Il a raconté comment le jour des attentats, quelqu'un vêtu de noir était passé devant lui et avait déposé un banal sac à dos près de la ligne d'arrivée du marathon. "Je pensais que c'était bizarre." Il se souvient alors des avertissements dans les aéroports, mettant en garde contre les bagages abandonnés. "Deux secondes plus tard j'ai vu un éclair, ai entendu trois 'boums' et me suis retrouvé par terre."

Aujourd'hui, il était en short au tribunal, en dépit de la neige, ses prothèses bien visibles, expliquant qu'il avait encore du mal à porter des pantalons sur ses genoux mécaniques. Peu après l'explosion, il découvre ses jambes complètement explosées. "Je pouvais voir mes os, ma chair qui sortaient", a-t-il témoigné. A terre, il entend la seconde explosion: "J'ai pensé 'nous sommes attaqués'". Depuis son lit d'hôpital, il décrira l'homme au FBI, d'abord par notes, parce qu'il ne peut pas parler. Il le décrit comme Blanc, grand - 1m87 environ, solidement bâti, avec une casquette noire "placée très bas", des lunettes de soleil, une veste à capuche. Il travaille avec le FBI à un portrait robot et quand il voit à la télévision l'un des deux suspects filmés par une caméra de surveillance, il n'a aucun doute. "Je disais 'c'est le gamin que j'ai vu, c'est lui'", se souvient-il.

Tsarnaïev sans réaction 

Djokhar Tsarnaïev, veste marron et chemise à col ouvert, avec sa petite barbe qu'il a laissé pousser en prison, n'a montré aucune réaction, évitant de regarder Jeffrey Bauman. Mercredi, au premier jour du procès, son avocate Judy Clarke avait créé la surprise, en reconnaissant que son client était responsable. "C'était lui", avait-elle admis. Mais elle avait insisté sur le fait que Djokhar, 19 ans à l'époque, était sous l'influence de son frère aîné Tamerlan, 26 ans.

Tamerlan était tué lors d'une confrontation avec la police à l'issue d'une traque qui avait duré trois jours et demi. Djokhar, jeune musulman né au Kirghizstan d'un père d'origine tchétchène et d'une mère du Daguestan, plaide non coupable des 30 chefs d'accusation retenus contre lui pour ces attentats, les plus graves depuis le 11-Septembre aux Etats-Unis.  Arrivé à l'âge de 8 ans dans la région de Boston avec ses parents, il avait obtenu la nationalité américaine en 2012 et était étudiant en 2013. Le procureur avait affirmé mercredi que Tsarnaev voulait avec les attentats venger la mort de musulmans par les Etats-Unis à l'étranger.

Avant le témoignage de Jeffrey Bauman aujourd'hui, un policier de Boston, Frank Chiola, a raconté dans la salle comble du tribunal fédéral de Boston comment il avait tenté en vain de réanimer une des trois personnes décédées, une jeune femme de 29 ans, Krystle Campbell. "De la fumée sortait de sa bouche", a-t-il dit, peinant à raconter ce qu'il avait vu. "De la taille au bas du corps, c'est dur à décrire, mutilation complète", a-t-il raconté. Dans une lettre ouverte à Tsarnaïev, une autre victime, Rebekah Gregory, amputée d'une jambe et qui avait déjà témoigné mercredi, l'a qualifié de lâche. "Tu es un lâche. Un petit garçon qui ne m'a même pas regardée dans les yeux. Parce que tu ne peux pas supporter le fait que, ce que tu as cherché à détruire, tu l'as rendu plus fort", a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Avant de témoigner, le visage de Tsarnaïev hantait ses cauchemars nocturnes.  "Maintenant tu n'es personne, c'est officiel, tu as perdu. Et c'est terrible pour ton frère. J'espère vraiement que cela valait la peine", a-t-elle ajouté.







19:35

Tension maximale près du barrage de Sivens

Le projet de retenue d'eau doit être tranché vendredi par le conseil général du Tarn. Sur le site du futur barrage, plusieurs centaines d'agriculteurs très remontés isolent une quarantaine de «zadistes».






19:08

Cuba : la course Europe-États-Unis est lancée

Alors que Washington prévoit l'ouverture rapide d'une ambassade à La Havane, François Hollande se rendra sur l'île le 11 mai prochain.
18:53
Journée de la femme : Jean-Vincent Placé prend la pose... avec une poule
18:43
Départementales : "Monsieur Hollande a semé la colère", déclare Sarkozy
Départementales :
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.